Comment William Watt est-il devenu magicien ?

La vie a ses mystères, et place sur notre routes des personnes. Chaque rencontre est une pierre qui construit nos chemins...

Petit déjà William était fasciné par les spectacles de magie, et sa mère l’appelait dès qu’un magicien passait à la télévision. Un soir, l’un d’eux fit disparaître un carré de soie entre ses mains. En allant se coucher, William prit un mouchoir, refermait son poing autour, et décidait de ne l’ouvrir qu’une fois qu’il sentirait sa main vide… Mais il s’endormit, et au matin, le mouchoir avait disparu… et était collé sur sa joue ! 

Il en conclu qu’il n’avait pas de super pouvoir.

En avril de l’an 2000, sur un marché de Pâques aux Halles de Paris, il fit la rencontre d’un vendeur ambulant de tours de magie, qui, parmi d’autres tours, renouvela le tour avec le foulard de soie sous ses yeux. Après une longue observation, il se décidait d’en acquérir le secret… Puis un autre secret, et un autre encore… Un budget de 200 francs y passa, ce qui était conséquent pour lui. 

La magie n’était, encore en ce temps là, qu’un passe-temps pour amuser les amis de temps en temps.

Après ses études en communication et marketing à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP), il a travaillé deux ans dans une start-up à la Défense, le quartier parisien des affaires. C’est là qu’un manager lui offrit un livre de Richard Carlson, « Décidez d’être heureux - Le Bonheur c’est dans la tête », qui le plongea dans une longue réflexion sur son devenir. Il décida de mettre en pratique dans son quotidien ce qui avait résonné en lui à travers ce livre.

Après deux années de réflexion, sa route croisa celle de Lionel Martin, un magicien connu et reconnu dans le milieu. Très rapidement, voyant l’intérêt de William pour la magie, Lionel lui partagea quelques secrets ainsi que des ouvrages avec lesquels il débuta on apprentissage. Deux mois plus tard, après de longues heures de travail et diverses mystérieuses coïncidences qui ont retenues son attention, tout devint très clair ; c’était en novembre 2003, sa décision fut prise : William sera magicien professionnel.

Quelques mois plus tard, à Saint Germain des Prés, Il se retrouva nez à nez avec Bernard Bilis, le magicien auteur d’ouvrages sur lesquels il faisait son apprentissage.

Bernard Bilis est l’un des plus grands magiciens français, connu et reconnu dans le monde entier, présent à la télévision française depuis plus de 25 ans, notamment dans l’émission « Le Plus Grand Cabaret du Monde » de Patrick Sébastien.

Impressionné et hésitant, William prit son courage à deux mains et se présenta à lui tout en lui témoignant mon admiration.

Monsieur Bilis, après lui avoir demandé de présenter un tour, sortit de sa poche une photo dédicacée au dos de laquelle il inscrivit son numéro de téléphone. Dès lors il devint son mentor et professeur pendant deux années, lui transmettant de solides bases sur lesquelles il s’appuya pour lancer sa carrière…